26 personnes tuées, 20 autres torturées et 9 portées disparues, selon le bilan mensuel de la ligue Iteka

Dans un rapport rendu public par cette organisation au début du mois de février, au moins 26 personnes ont été tuées, 20 autres torturées tandis que 9 ont été portées disparues au cours du mois de janvier 2017. La ligue Iteka répertorie également 322 personnes arrêtées arbitrairement.
Selon ce rapport, les présumés auteurs de ces violations ne sont que certains éléments de la police, des agents du Service National de Renseignement et des militaires. Les jeunes Imbonerakure du parti au pouvoir sont aussi cités dans ce rapport comme impliqués dans les actes de violations des droits de l’homme commises au Burundi. La ligue Iteka dénonce en outre un phénomène de cadavres jetés dans les rivières et dans le lac Tanganyika.
Cette organisation des défenses des droits de l’homme est aussi préoccupée par une vague d’arrestations des militaires ex-FAB après l’attaque du Camp Mukoni. La ligue Iteka s’inquiète également de la famine qui sévit dans certaines régions entraînant l’exil de certains citoyens.


Publié le 3 / 02 / 2017 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire