9 officiers burundais refusés de participer dans une mission de maintien de la paix en Centrafrique

Les Nations Unies ont décidé de refuser 9 officiers burundais qui devraient aller en mission de maintien de la paix en République Centrafricaine. Selon une source à l’armée burundaise, ces officiers de l’armée burundaise devraient partir bientôt et les Nations Unies ont demandé au gouvernement burundais de les remplacer avant le premier décembre 2016 au plus tard. Ces officiers refusés par l’ONU sont :

Major Ferdinand Niyongabo, Capitaine Deogratias Ahishakiye, Capitaine Epitas Nduwamahoro, Capitaine Medico Nzitunga, Capitaine Diomède Sinzumusi, Capitaine Jean Marie Nimpagaritse,Capitaine Richard Gateretse, Capitaine Diomede Ntukamazina, Lieutnant Prosper Nkurunziza .

Tous ces officiers burundais sont accusés « des violations des droits de l’homme au Burundi ».Parmi les 9 officiers, 5 étaient sous le commandement du feu lieutenant Colonel Darius Ikurakure. Les burundais n’oublieront jamais la répression dont a été victime les jeunes des quartiers Ngagara, Cibitoke et Mutakura par les militaires dirigés par ce haut gradé de l’armée burundaise.

Beaucoup de jeunes de ces quartiers ont été portés disparus sous son commandement au moment où pour d’autres, leurs familles ont trouvé des corps sans vie quelques jours après leur arrestation . Ces 4 autres militaires étaient affectés à la brigande spéciale pour la protection des institutions (BSPI).

Cette décision est a été prise après d’autres similaires qui ont empêché certains éléments des forces de défense et de sécurité de participer dans des missions de maintien de la paix des Nations Unies.


Publié le 25 / 11 / 2016 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire