Arrestation de deux enseignants à kwishwi en commune Buyengero

Il s’agit de gaspard Mfashimana de l’école primaire de Kwishwi à Mujigo 1et d’Arthémon Akeza de l’école primaire de Mujigo 2. Ces enseignants ont été arrêtes après une fouille perquisition à l’issue de laquelle aucune arme n’a été trouvée.
« Les policiers sont arrivés à notre domicile la nuit vers deux heures du matin, ils ont fouillé toute la maison mais n’ont rien trouvé d’inquiétant sauf une paire de bottine usée. Avant de faire la fouille, les policiers ont menacé mon mari, en l’accusant de détenir illégalement des armes, et de tenir clandestinement des réunions avec des antis 3ème mandat du président Pierre Nkurunziza. Ils n’ont trouvé aucun document attestant la tenue de ces réunions. Mais cela n’a pas empêché ces policiers d’arrêter mon mari sans mandat et de le conduire manu militari au cachot de la commune Buyengero" raconte l’épouse de Gaspard Mfashimana.
Le même scénario s’est produit chez Akeza arthémon, là aussi rien n’a été trouvé à part une bottine très usée selon certains policiers qui faisaient partie de la fouille.
Selon des sources policières, le chef de poste de police à Buyengero est allée mener cette fouille perquisition sans mandat ni aval du commissariat provincial de la police à Rumonge.Certains habitants de la colline Mujigo contactés par notre rédaction accusent ce chef de poste de semer la terreur dans cette localité. Beaucoup de militaires et policiers retraités ont pris fuite après avoir été menacés par ce même chef de poste.


Publié le 26 / 05 / 2016 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire