Assassinats et arrestations se poursuivent selon SOS-Torture Burundi

Trois personnes ont été assassinées selon le rapport de la semaine du 8 au 16 avril 2017 rendu public par l’organisation de défense des droits de l’homme SOS-Torture Burundi.

Parmi les victimes, cette organisation soulève le cas d’une attaque armée qui a coûté la vie à un boutiquier au village 6 dans la commune Gihanga province Bubanza à l’ouest du pays. Le rapport note également Evelyne Nizigiyimana une employée de la micro-finance COOPEC de Ngozi, tuée par un client de ladite micro-finance sous prétexte qu’elle ne l’avait pas autorisé à avoir un crédit.

Cinq autres personnes ont été arrêtées pendant cette période. Cette ONG dénonce une vague d’arrestations des représentants étudiants de l’université du Burundi dont Jean Claude Hatungimana, étudiant en bac +2 économie rurale et Jean Bosco étudiant en bac +2 en droit. Ces étudiants ont été arrêtés pour avoir demandé l’annulation du décret présidentiel instituant un système de prêt-bourse.

Dans ce rapport hebdomadaire, SOS-Torture Burundi s’insurge contre l’implication des agents du service de renseignements dans des questions purement académiques. Cette organisation affirme que cette immixtion de ce service montre une installation progressive du régime dictatorial au Burundi.


Publié le 17 / 04 / 2017 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire