Au moins 5 morts et 53 arrestations arbitraires au cours de la semaine du du 12 au 18 février 2017 selon sos torture

Cette organisation de défense des droits humains fait état de cinq personnes assassinées au cours de cette période dans différentes localités. Parmi ces victimes figure une militante du parti d’opposition FNL d’Agathon Rwasa et un invité qui se trouvait à son domicile. Le mari de la défunte, également un membre important du FNL a été blessé lors de l’attaque.

Au moins cinquante-trois 53 personnes ont été arrêtées au cours de la période dont 50 dans la seule province de Makamba .Ces derniers ont été tabassés par des jeunes imbonerakure du CNDD FDDD qui accompagnaient la police au cours des arrestations .Plusieurs de ces victimes ont été blessées mais n’ont pas eu droit à l’indemnisation suite aux coups et blessures leur infligés lors de l’interpellation .Cependant ,ils ont été relâchés quelques jours plus tard selon SOS torture.

Le rapport évoque aussi la situation carcérale au Burundi à la mi-février 2017malgré une annonce de grâce présidentielle ,le nombre de détenus reste très élevé au vu de la capacité d’accueil des prisons qui est environ 3mille .Le présent rapport fait état d’un passage de 10.501détenus à 8.751détenus actuellement entre fin décembre 2016 et mi-février 2017 soit une diminution de 1 .300 .


Publié le 20 / 02 / 2017 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire