Avant d’envisager le changement de la constitution, il faut d’abord l’appliquer, selon Ndayizeye

Les accords d’Arusha dont est sortie la constitution ont été décrochés très difficilement. Ils ont permis à ramener la paix et la confiance entre les différentes couches sociales jusqu’à la signature du cessez-le-feu, rappelle l’ancien président Domitien Ndayizeye.

Malheureusement, il constate que depuis l’avènement du parti CNDD-FDD au pouvoir, ces accords et cette constitution n’ont pas été respectés, ce qui a replongé encore le Burundi dans la crise.

Le président Ndayizeye conseille au pouvoir en place d’appliquer d’abord ces textes pour enfin constater quelles dispositions qui provoquent des blocages au niveau du fonctionnement des institutions et les changer.

Ecoutez le président Domitien Ndayizeye

Clique pour écouter...

Publié le 30 / 01 / 2017 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire