BURUNDI : Le parti CNDD-FDD ne va pas s’asseoir avec les personnes poursuivies par la justice

Alors que les Burundais soif de la paix ont les yeux tournés vers Arusha où il est prévu une session des « négociations » du 16 au 18 février, les chances de réussir s’amoindrissent pour le facilitateur Mkapa et son équipe. Le secrétaire général du parti au pouvoir Evariste Ndayishimiye a déclaré à nos confrères de la radio Isanganiro que son parti n’est pas prêt à s’asseoir autour de la même table avec des personnes poursuivies par la justice burundaise.

Parmi les personnes poursuivies figurent les présumés putschistes et ceux qui sont accusés d’avoir organisé et financé les manifestations contre le mandat en cours de Pierre Nkurunziza.

Pour cette session de février, Mkapa a ajouté sur la liste des invités des personnes que le CNDD-FDD et le pouvoir ne veulent pas écouter. Il s’agit d’Alexis Sinduhije président du parti MSD, Jean Minani président du parti FRODEBU-Nyakuri, Bernard Busokoza ancien premier vice-président, Léonidas Hatungimana, ancien porte parole du Président Nkurunziza et Onésime Nduwimana ancien porte parole du parti CNDD-FDD.
Non seulement le CNDD-FDD refuse tout contact avec ces personnes mais il demande aussi leur arrestation par les autorités tanzaniennes, une fois arrivée à Arusha.


Publié le 14 / 02 / 2017 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire