Bubanza : Des arrestations «illégales et disparitions »

Trois personnes ont été arrêtées en commune Mpanda dans la province de Bubanza à l’ouest du Burundi. Selon des sources sur place, des hommes à bord d’un véhicule des forces de défense nationale les ont embarquées dans ce véhicule. Il s’agit de Ntirandekura Eric ; janvier et Assoumani, tous sont membres du FNL et Eric Ntirandekura est responsable de ce parti à la colline Rubira.

Ce responsable du parti a été conduit dans un endroit inconnu. Les deux autres ont été relâchés après interrogatoire dans un lieu caché en zone buringa. Ils affirment avoir été torturés. « Ils sont victime de l’intolérance politique » disent les habitants de Rubira, une colline majoritairement acquise au parti de Rwasa Agathon.

Après plus de 10 jours sans nouvelles, la famille de la personne arrêtée s’inquiéter de sa situation d’autant plus qu’on n’a pas été informé des conditions de détentions du responsable du parti FNL de la colline. Un autre cas d’arrestation qualifié « d’illégal » dans la province de Bubanza est celui de deux chauffeurs de véhicules de la commune Gihanga, le16 décembre.
Il s’agit de Barengayabo Désiré et Nduwimana Evariste alias Buduna. Après d’une journée au cachot de police de Gihanga , ils ont été conduits manu militari par un responsable du SNR de Bubanza dans un endroit jusqu’ici inconnu. « Ils seraient victimes d’un refus de céder à la pression des imbonerakure qui voulaient la direction de l’association des chauffeurs de cette commune dont ils sont responsables » selon notre source proche des victimes.

L’inquiétude est grande dans les familles de ces chauffeurs qui auraient été arrêtés sans papiers légaux.
Ces arrestations sont qualifiées de violation de droit de l’homme par des défenseurs des droits humains contactés. Ils demandent aux forces de l’ordre et de sécurité de respecter la loi régissant les arrestations.


Publié le 21 / 12 / 2016 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire