Bubanza : La criminalité en croissance au cours de ce mois de novembre

En province bubanza la criminalité en hausse depuis le début du mois de Novembre. Le bilan fait état de 6 personnes tuées et les crimes sont commis dans toutes les communes de la province. En effet le 8 Novembre 2016 à Kayange en commune Musigati, Isaac Nyandwi est mort pendu dans une maison. Les auteurs sont toujours inconnus. C’est un jeune de 15 ans de l’ethnie Batwa. Il avait été accusé par son voisin de vol de téléphone portable. Ce dernier a été arrêté pour enquêtes.
Le 12 Novembre, cyriaque Nyandwi de la localité de Ntamba en commune Musigati été tué par son frère. Les conflits fonciers sont la cause de ce meurtre. L’auteur de ce crime, Nyabenda Boniface a été condamné à 14ans de servitude pénale par le tribunal de grande instance de Bubanza. Cette condamnation pourrait décourager ceux qui veulent se faire justice, espèrent les observateurs présents à ce jugement.
Le 10 Novembre 2016 au village de Kagwema en commune Gihanga, un groupe d’hommes armés de fusil attaque et blesse un policier. Ils auraient l’intention de piller des boutiques de la place. Ils se sont volatilisés dans la forêt de Rukoko. C’était vers 20 heures 30 minutes.
Le15 Novembre 2016, un policier récemment muté à Muzinda en commune Rugazi a été attaqué et grièvement blessé par un groupe de malfaiteurs. La victime se rendait à une boutique de Muzinda vers 19 heures pour recharger son téléphone portable. Gahungu Léonidas a été tué avec son propre fusil volé par des inconnus. Il est mort à l’hôpital de Mpanda la même nuit du 15 novembre.
Le 17 Novembre 2016 vers 17 heures, Egide Nzosaba, un motard est tué par un malfaiteur qui s’était déguisé en client. Le corps de la victime a été abandonné sur la colline de Kagirigiri en zone Mitakataka, commune Bubanza. La moto, les documents et son téléphone portable ont été volés par ce tueur armé d’un pistolet. C’est la 3ème victime motard tué à cet endroit en 2016 par des clients armés.
Vers 22 heures 30 minutes, au village 5 en commune Gihanga, un groupe de 7 personnes a tabassé 3 jeunes qui venaient d’assister à un match de football. Deux sont parvenus à échapper mais le jeune Faustin a été fortement blessé. Il est mort à l’hôpital le lendemain. La population du village a failli se faire justice sur ces présumés auteurs de la mort de ce collégien. Parmi eux, le chef de colline. Ils sont au cachot de la police de Gihanga, ce que certains habitants du village considèrent comme une façon de les protéger.
Le 17 Novembre 2016, sur la colline Rubira en commune Mpanda, une grenade fait 2 blessés et un mort parmi les enfants qui jouaient avec cet objet de mort. Ces enfants avaient trouvé cette arme chez eux.
Ces attaques et assassinat inquiètent et sèment la panique au sein de la Population. L’administration appelle à la vigilance et demande à ceux qui détiennent encore des armes illégalement de les remettre. Les administratif s’engagent à décourager la justice populaire et à punir les criminels conformément à la loi.


Publié le 23 / 11 / 2016 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire