Bubanza : Le traffic paralysé suite à la destruction du pont Kidahwe .

Ce pont qui reliait la zone de Buvyuko et le chef lieu de la province Bubanza est détruit depuis 6mois. Les débris de cet édifice érigé en 1991 sont actuellement éparpillés dans le lit de cette rivière. Ce pont était d’une importance capitale dans l’économie de la province Bubanza, reconnait le chef de secteur Giko, tout proche de ce pont.
«Lorsqu’il pleut, les personnes qui sont au centre de Bubanza sont obligées d’y passer la nuit. Les écoles ferment pour laisser les élèves et enseignants de rentrer avant la pluie.
Certains transporteurs de personnes et de biens ont arrêté cette activité. Les motards s’y accrochent mais les clients payent cher. Ils passent dans la rivière quand le niveau de l’eau est raisonnable, au cas contraire, ils contournent par un chemin plus long, ainsi le ticket peut passer du simple au triple, déplore ces motards. Ils ajoutent que ces clients se font rares.
Sur le marché de Bubanza, les conséquences sont remarquables: le prix de la farine de manioc, produit de la zone Buvyuko a été rehaussé, un kilo est passé de 700Fbu à 1000Fbu, le manioc de 1000Fbu à 2000Fbu le kg, 1kg de haricot de 700Fbu à 1200Fbu. »

Certains habitants de cette localité contactés, demandent la reconstruction de ce pont et avouent qu’ils sont près à contribuer. Gasereka un des chefs de colline de la zone coupée du centre, affirmer qu’ils sont entrain de connaitre un recule économique et au niveau social.
L’administrateur de la commune Bubanza est optimiste parce qu’ils ont informé la hiérarchie pour aider la commune, elle seule est incapable de réparer ce pont.


Publié le 6 / 06 / 2016 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire