Bubanza-Santé : la malaria en pic

Depuis le mois de décembre 2016, le paludisme est la 1ère cause de mortalité en province Bubanza. Une maladie qui est en augmentation constante en ce début du mois de janvier. Certaines données recueillies au centre de santé de Bubanza II donnent état de 2.120 cas de paludisme diagnostiqués positifs et soignés depuis le début de ce mois.
C’est un nombre élevé en cette période par rapport aux années antérieures.

Dans d’autres centres de santé, la situation est semblable. Les prestataires de soins contactés affirment que toutes les catégories de personnes sont affectées surtout les enfants de moins de 10 ans. Hélas, l’usage de moustiquaires imprégnées d’insecticide à longue durée de vie est une réalité mais les récentes distributions datent de 2014. Leur usage ne permet pas une longue durée de 5 ans. Certains ménages n’en ont plus en bon état.

Bubanza est une province dont le paludisme est endogène. La situation de pauvreté augmente le nombre de personnes contaminées par les agents vecteurs de malaria, les moustiques.
Les services sanitaires conseillent à la population de bien utiliser les moustiquaires imprégnées d’insecticide et débroussailler les alentours des maisons.

Certaines personnes contactées à ce sujet déplorent que certains médicaments ne sont plus efficaces pour guérir la malaria.


Publié le 2 / 02 / 2017 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire