Bubanza: cotisations forcées pour la construction d’un stade, la population grince les dents

Depuis avril 2017, le gouverneur de Bubanza, Tharcisse Niyongabo, organise des réunions en cascade pour expliquer aux natifs de cette province qu’ils doivent cotiser pour construire un stade moderne.

Selon un citoyen qui était présent à la récente réunion, Cette autorité a même fait un tableau de cotisations exigées pour chaque catégorie d’individus. Chaque écolier doit contribuer 200 francs burundais, celui du post fondamental 500 francs, le cultivateur doit payer 5000 francs burundais ainsi que 5000 francs autres pour un champ de riz. D’autres catégories visées sont les motards et taxis vélos qui sont respectivement condamnés à cotiser 5000 et 1000 francs burundais. La moitié de salaire d’un mois est exigé pour chaque fonctionnaire exerçant son travail à Bubanza.

Selon notre source à Bubanza, dans ces réunions, le gouverneur précise bien qu’il doit collecter 20 milliards de francs burundais. La population de Bubanza ne sait plus à quel saint se vouer. Elle vit dans la misère, certains citoyens indiquent qu’ils parviennent difficilement à avoir de quoi mettre sous la dent. Ils invitent le gouverneur à revoir cette décision.


Publié le 27 / 06 / 2017 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire