Bubanza : destitution des administratifs zonaux et collinaires en communes Musigati et Mpanda

Quatre chefs de zones de la commune Musigati destitués en moins d’un mois, deux chefs de collines ont subi le même sort dans la même commune. Le chef de colline Nyomvyi de Mpanda lui aussi risque d’être destitution. Selon le Gouverneur de la province Bubanza, Niyongabo Tharcisse, ils ont commis des fautes qui méritaient cette sanction administrative.

Celui de la zone Ntamba a déboisé une plantation domaniale de la commune sans aucune autorisation. Il sera traduit en justice, avoue le Gouverneur Niyongabo. Trois autres chefs de zones remerciés sont de Kivyuka, Muyebe et Musigati. C’est le conseil communal de Musigati qui a décidé de les destituer, accusés de manque de rendement dans leurs zones.

Dans la foulé, deux chefs de collines, l’un de la colline Mpishi frontalière de la forêt de la kibira est accusé de complicité avec ceux qui extrait du colta. Il a été arrêté par la police la semaine du 8 mai 2017. Celui de Buhurika est remplacé par l’administration pour sa complicité avec les vendeurs de la boisson prohibée « kanyanga » et qu’il constitue un blocage à son éradication.

Cette destitution n’a pas épargnée le chef de colline Nyomvyi, en commun Mpanda. Il est indésirable pour avoir épousé une femme de plus, une pratique prohibée à Bubanza, et qui est désormais punie par la loi. Le Gouverneur de Bubanza appelle les administratifs à la base d’être des modèles pour garder leurs postes.


Publié le 24 / 05 / 2017 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire