Bubanza : la rareté du carburant provoque la flambée des prix

Dans deux stations services qui se trouvent au centre de la province Bubanza, le carburant de type essence est inexistant depuis 4 jours. Les pompistes trouvés sur place servant le gasoil(mazout) avouent que la fin de cette pénurie n’est pas pour demain. Les transporteurs de biens et de personnes ne savent pas comment se débrouiller pour continuer leur travail qui fait vivre leurs familles. Certains ont arrêté cette activité en attendant le prochain approvisionnement.
Depuis ce jeudi 27 avril, au marché noir, on y trouve du carburant dans des bouteilles en plastique vendu en cachette. Un litre coûte 5000fr. Ce prix a provoqué des envols pour le ticket de transport autant pour les véhicules que pour les motos qui desservent les communes de Bubanza. Le ticket Bubanza-Bujumbura est passé de 2500fr à 3000fr le matin de ce vendredi 28 avril. Sur motos, certains ont fait monter le ticket du simple au double depuis ce 28 avril. Pour un simple trajet qui se faisait pour 500frbu,le prix est désormais 1000fr.
Les vendeurs de ce carburant en cachette au marché noir, contactés ont refusé de nous révéler leur source d’approvisionnement. Certains disent qu’ils s’en procurent jusqu’au pays voisins, la RD Congo. Pour eux, c’est un grand profit.
Les passagers commencent à résister en faisant leurs trajets à pied. Au marché central de Bubanza, les prix des produits de 1ère nécessité ont également flambés suite au manque du carburant sur les stations et à l’augmentation du ticket de transport. C’est le cas du manioc et de la banane. Les transporteurs demandent à l’Etat de tout faire pour rendre disponible ce produit stratégique.


Publié le 28 / 04 / 2017 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire