Bubanza: les fonctionnaires de l’Etat dénoncent « une contribution forcée »

D’après un circulaire officiel de l’administration provinciale de Bubanza, les fonctionnaires sont contraints à donner une contribution forcée pour la construction du stade de Bubanza ( N-O du Burundi). Chacun devra céder au moins la moitié de son salaire mensuel.

Selon le gouverneur de la province, la collecte de ces fonds se fera jusqu’en décembre 2017. Tharcisse Niyongabo demande à tous les responsables des services de faire appliquer cette mesure. La décision, rappelle-t-il, a été prise à Mpanda dans une réunion avec les natifs, les responsables des services et les représentants des travailleurs.

Des enseignants qui représentent la majorité des concernés disent qu’ils n’ont pas été consultés. Certains affirment qu’ils ne touchent plus la totalité de leurs salaires parce qu’ils ont contracté des crédits auprès de leurs banques. Pour d’autres, leurs salaires ne permettent plus de joindre les deux bouts du mois.

Pour Mashandari Athanase, enseignant et responsable syndical, la décision n’a jamais été consensuelle. Il parle « d’un diktat inacceptable ». Kamenyero Dieudonné du syndicat des travailleurs, lui aussi réclame des discutions préalables pour écouter les préoccupations des travailleurs. La province est à court de moyens pour construire ce stade et doit faire recours à ces collectes « forcées ».


Publié le 9 / 06 / 2017 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire