Bubanza : libération des personnes soupçonnées de vouloir rejoindre la rébellion

Cinq personnes arrêtées mardi en zone Buvyuko accusées de se rendre dans la rébellion viennent d’être relâchées le 17 Août 2016, vers 9hoo. Il s’agit des enseignants du lycée Bubanza, de l’ETB, du centre d’enseignement des métiers et un encadreur du Lycée Notre Dame de la Paix. Selon la police qui les avait arrêtées, ces personnes étaient accusées de se rendre dans la rébellion. Selon certains parmi les enseignants arrêtés, ils se rendaient au sanctuaire de la «vierge Marie» situé sur la colline Zina pour un pèlerinage de prière, c’était le lendemain de la fête de l’Assomption. Ils déplorent la manière dont ils ont été arrêtés par des Imbonerakure. Ils ont été photographiés, filmés et leurs cartes d’identité photographiées à leur l’étonnement. Ils s’inquiètent de ce qu’ils vont faire de ces prises de photos et films. A ce propos, l’administration communale tranquillise:« c’étaient des soupçons, ils n’ont qu’à rentrer tranquille, ils sont innocents» a voué un responsable communal.
Pourquoi une telle surveillance de tout mouvement de la population, se demandent des personnes interrogées ? A y voir clair, les mouvements de la population sont surveillés de jours comme de nuit comme l’a souligné l’administrateur de la commune Bubanza, Kazoviyo François, cela fait deux mois. Cette surveillance vise surtout les individus qui sont étrangers dans des entités données et cela était le cas pour ces Catholique s très pratiquants qui se rendaient à la montagne de Zina (Nord-Ouest de Bubanza), un site qui a connu une présence de rebelles vers les années 1995. De triste mémoire, les FNL-Palipehutu comme les CNDD-FDD et les FAB se sont affrontés à cet endroit perché entre les provinces Bubanza et Cibitoke, laissant beaucoup de victimes.
La libération de ces éducateurs a été saluée par les défenseurs des droits de l’homme basés à Bubanza.


Publié le 17 / 08 / 2016 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire