Bubanza : vers une mise en place d’un comité de déposition de la CVR

Selon le conseiller Gaspard Nkurikiye, sur chaque colline, deux personnes seront choisies pour recevoir les dépôts des témoignages dans leurs entités respectives. En tout, il sera désigné 180 personnes au niveau collinaire et trois personnes par commune et le conseiller socioculturel présidera cette équipe.

Théoriquement, ces personnes sont choisies parmi les membres de la société civile. Cependant, contactés, certains responsables avouent qu’ils n’ont pas été consultés. Ils mettent en doute la neutralité de cette équipe qui risque d’être inféodée par les partis politiques.

A cet effet, le conseiller du gouverneur Nkurikiye tranquillise, les agents collinaires, communaux et lui-même ne feront que transmettre les enveloppes qui seront sous pli fermée. Ils n’ont aucune possibilité de modifier quoi que soit. Les appartenances politiques ne pourront pas être un handicap aussi longtemps que les dépôts peuvent être acheminés à un autre niveau supérieur, affirme Nkurikiye.

Le grand risque est le manque de motivation des agents, c’est un travail bénévole. Certains ont l’espoir qu’il y aurait des primes pour ce travail très important pour cette commission vérité et réconciliation, tant attendue par les victimes.


Publié le 5 / 05 / 2017 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire