Des militaires burundais en mission de maintien de la paix en République Centrafricaine réclament des arriérées de neuf mois

Ils disent avoir pris des engagements bancaires quand ils ont commencé la mission onusienne de maintien de la paix en République Centrafricaine mais regrettent qu’ils ne puissent plus les honorer maintenant qu’ils n’ont été payés depuis neuf mois. Ces officiers, sous officiers et hommes de rang rentrés fâchés le 21 janvier 2017 s’inquiètent, parce que, disent-ils, ils ne savent pas comment ils vont continuer à réclamer ces arriérées.

« Quand nous avons demandé combien de temps nous allons encore attendre pour recevoir nos salaires, les autorités nous ont dit d’attendre », raconte un militaire qui ne veut être identifié de peur d’être considéré comme un subversif.
Les familles de ces militaires se plaignent et demandent aux autorités burundaises de suivre leur dossier pour que leurs salaires soient versés « le plus rapidement possible » sur leurs comptes respectifs. « Nous avons des crédits envers des banques qui comptent chaque jour les intérêts de retard », explique un autre militaire sous couvert d’anonymat.
Ces militaires estimés à 800 sont payés par les Nations unies dans le cadre des missions de maintien de la paix.


Publié le 16 / 02 / 2017 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire