Bujumbura : la population de Bujumbura craint une famine

Les agriculteurs des communes de la province Bujumbura s’inquiètent et craignent la famine pour les prochains mois. Les habitants de la colline Gatunguru de la commune Mutimbuzi rencontrés ce mercredi 15 février 2017 dans leurs champs disent que la récolte a été mauvaise. « J’avais semé cinq kilos de haricots et deux kilos de maïs sur mon champs de 4 ares, à la récolte j’ai eu un kilo de haricots à cause de la sécheresse. Pour le maïs, je n’ai rien eu car les chenilles ont dévasté toutes les cultures. En temps normal, pour les 5 kilos de haricots, je pouvais récolter 100 kilos de haricots. Mes enfants vont mourir de faim car je vivais de l’agriculture », s’inquiète une femme de Gatunguru.

Dans les localités de Maramvya et Carama, les champs du riz n’ont pas été épargnés par le changement climatique. Des cultures ont séché. Les cultivateurs n’ont presque rien eu pour la saison culturale A. Le prix du kilo du riz devrait monter jusqu’à 3000 francs en attendant la production de la saison culturale B.
.
Les inquiétudes sont les mêmes pour les agriculteurs de la commune Kanyosha. Les champs de maniocs ont été attaqués par des chenilles occasionnant des pertes énormes pour les vendeurs de la farine de manioc.

Le ministère de l’agriculture et de l’élevage tranquillise et annonce que les engrais sont disponibles dans tous le pays. Il est recommandé aux agriculteurs de ne pas les vendre et de les utiliser correctement.


Publié le 16 / 02 / 2017 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire