Bujumbura : Les bus de transport en commun, des carcasses ambulantes

Ce mercredi soir un bus de transport de marque Hiace a pris feu à l’avenue Moso dans la zone Rohero au centre de Bujumbura.
Cet incident n’a heureusement pas fait de victime parmi les occupants du véhicule. D’après les premières informations recueillis cet incendie a été due à la vétusté du bus. Un camion anti incendie de la police de protection civile a pu éviter que le feu ne puisse se propager.

Cet incendie d’un bus de transport qui n’est pas le premier dans la capitale vient rappeler l’état de délabrement des véhicules qui opèrent dans le secteur du transport des personnes.

Plus d’une fois des disputes entre passagers et conducteurs de ces bus sont dues aux lamentations d’un client blessé ou dont un vêtement a été déchiré par un métal qui traine ou par un siège trop usé.

Des vitres qui ne s’ouvrent ou ne se ferment plus, ou qui sont tout simplement absents, des vis ou clous qui dépassent et auxquels on doit faire attention au risque de se blesser, des tôles trouées au travers duquel on voit le bitume, voilà l’état de l’habitacle de la majorité bus de transport.

Sur le côté mécanique, il s’observe des véhicules dont les volants sont soutenus par des cordes en élastique, des rétroviseurs cassés, des véhicules dont le freinage est hésitant, des pneus usés glissants sur la chaussée, des bidons de carburant faisant office de réservoir trainent entre les sièges des passagers.

« Je me demande toujours comment ces bus parviennent à avoir les document requis pour circuler et exercer. Quand ils sont contrôlés par les agents de la police de roulage ils présentent tous les documents et même le controle technique, ou donnent des pots de vins! Chaque jour, on risque nos vies en entrant dans ces bus, que font les services chargés de réglementer le transport en commun ? » S’interroge un usager de ces bus.


Publié le 10 / 03 / 2016 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire