Bujumbura : Quelques cabaretiers ignorent les visas sanitaires

Quelques cabarets de la zone Bwiza et Buyenzi ne remplissent pas encore les conditions requises pour avoir des visas sanitaires. Certains propriétaires de cabarets ne sont pas d’ ailleurs au courant de la mesure du conseil national de sécurité qui exige au ministère de la santé de délivrer des visas sanitaires seulement aux cabarets qui disposent de l’eau et des toilettes. « On n’est pas au courant de la mesure » a indiqué un serveur du bistrot situé à la 4e avenue à Bwiza.
Un autre cabaretier rencontré à la 8e avenue de Bwiza dit avoir entendu parler de la mesure, mais lui dispose déjà l’eau et des toilettes.
Mais certains cabarets de la zone Buyenzi ne disposent ni de latrines ni d’eau. Le propriétaire de l’une des buvettes indique qu’il a déjà consulté le propriétaire de la maison pour que la buvette soit dotée d’eau et de sanitaires. Cependant, il fait savoir que le responsable de l’hygiène en mairie de Bujumbura a déjà visité ce bistrot.
La ministre de la santé et de la lutte contre le Sida a donné l’ordre aux médecins directeurs provinciaux d’exiger des visas sanitaires pour l’exploitation et la réouverture des cabarets et restaurants, cela en application d’une mesure du conseil national de sécurité.


Publié le 18 / 07 / 2016 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire