Bujumbura-Salubrité : 18 associations qui évacuaient les déchets ménagers dénoncent l’ingérence d’une nouvelle société dénommée BCCO

Ces 18 associations composées entre autre de ENVIROSAD, APROME, ENTRECCO, NBG, et HBC affirment qu’elles ont commencé à dégager les déchets ménagers depuis 2013 après une compétition organisée par la mairie de Bujumbura pour la sélection des meilleures organisations pour cette activité.

Nduwayezu Dénis qui représente ces 18 organisations regrette que depuis le mois de juin 2017, le travail de ces associations est troublé par une autre organisation nommée BCCO en violation de la loi. « Nos associations ont un contrat avec la mairie contrairement aux dires du maire de la ville Freddy Mbonimpa et depuis 2013, nous nous acquittons correctement de nos obligations envers la mairie, et l’OBR »souligne Nduwayezu .

Difficile de comprendre ,selon ces associations pourquoi le maire de la ville a déclaré sur la voie des ondes qu’une société nommée BCCO a droit de garder le monopole en matière de salubrité sur toute la ville de Bujumbura alors que les contrats qui liaient la mairie avec ces 18 associations sont encore en cours.

Pour ces associations, il n’est pas normal que la mairie ait accordé le privilège à une et une seule société pour exploiter tout le travail de salubrité qu’offre toute la ville de Bujumbura, un travail qui était fait par 35 associations. « La BCCO, est une société à but lucratif et devrait fonctionner dans le domaine visé conformément aux dispositions du code de commerce en respectant surtout le principe de la concurrence loyale » précisent ces associations.

Dénis Nduwayezu, représentant de ces 18 associations demandent à la mairie de respecter les règles d’usage dans la concurrence sur le marché au lieu de ternir l’image des autres organisations concurrentes .C’est au moment où le maire de la ville, Freddy Mbonimpa a accusé les organisations qui travaillaient dans le domaine de la salubrité en mairie de Bujumbura de ne pas faire correctement leur tâche.

Mbonimpa a indiqué que ces organisations allaient jusqu’à déposer des immondices dans les rues de la capitale Bujumbura ce qui est rejeté en bloc par ces 18 associations. Elles expliquent d’ailleurs qu’aucune de ces 18 associations n’a reçue un avertissement de la part de la mairie.


Publié le 28 / 06 / 2017 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire