Bujumbura : pénurie du mazout

Des véhicules, en majorité des camions qui consomment du mazout, font de longues files depuis quelques jours devant les stations de la marie de Bujumbura. Ces véhicules viennent le matin et repartent le soir sans être servis. Le lendemain, racontent les témoins et les pompistes, le même exercice reprend.

Les gestionnaires de la station Engen connue sous le nom de « Chez Katikati » disent qu’ils ne se rappellent même plus quand ils ont servi pour la dernière fois du gasoil. Ils ne donnent aucun espoir de trouver le produit chez eux. A la station Top One située au quartier Kigobe, des chauffeurs des camions se bousculent même si les pompistes leurs disent que les stocks du mazout sont vides. Certains somnolaient au volant ce vendredi 26 mai 2017. La plupart de ces consommateurs du mazout avaient visité 4 à 5 stations.

« Même quand il y a une petite quantité disponible, seuls ceux qui ont des bons et des contrats avec les stations sont servis », déplorent les chauffeurs.

Les conséquences de cette pénurie du mazout sont directement ressenties sur les marchés. Les produits vivriers se raréfient et les prix grimpent. Les vendeurs expliquent que le transport de leurs marchandises leur coûte cher. Beaucoup de camions qui assurent ce service sont aux arrêts.
Par contre la pénurie de l’essence s’est allégée cette semaine du 22 mai 2017.


Publié le 26 / 05 / 2017 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire