Burundi : 60 familles déposent à la CPI une plainte contre le procureur Général de République

Les avocats des 60 familles des victimes d’exécution extrajudiciaire déposent une plainte commune à la Cour Pénale Internationale de la Haye contre Valentin Bagorikunda, procureur général de la république du Burundi. Ils l’accusent de tenter d’entraver l’action de ces familles auprès de cette cour internationale.

Les plaignants disent que le communiqué dernièrement sorti par Bagorikunda constitue une menace contre ces familles et leurs avocats. Ils ajoutent que le Procureur général de la République du Burundi a la faculté d’ouvrir et de gérer d’office les dossiers concernant les assassinats intervenus dans son pays.
La défense trouve que les autorités judiciaires burundaises étouffent la recherche de la vérité dans les dossiers des exécutions extrajudiciaires et font des pressions illégales sur les familles des victimes. Ces avocats demandent au Bureau du Procureur de la cour pénale internationale (CPI ) d’être attentive et de mettre en place le mécanisme de protection des victimes et de leurs familles au moment des enquêtes et des procédures judiciaires.

Au mois de mars, les avocats de ces familles ont porté plainte à la CPI contre certains éléments des forces de l’ordre présumés auteurs des exécutions extrajudiciaires .Cependant, le procureur Général de la République du Burundi a dernièrement déclaré que ces familles ont brulé les étapes. Selon Bagorikunda, ces familles devraient saisir premièrement les juridictions burundaises avant de se confier à la CPI.


Publié le 22 / 04 / 2016 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire