Burundi : 87 jeunes mineurs libérés grâce à l’Unicef et ses partenaires locaux

Depuis que le Burundi est plongé dans une crise politico- sécuritaire suite au mandat controversé du président Pierre Nkurunziza, des enfants de 14 à 17 ans ont été libérés des différentes prisons et cachots du pays grâce au plaidoyer de l’Unicef et de ses partenaires locaux aux cours des mois de septembre et octobre 2016.
Leur incarcération, et leur libération tardive ont mis en exergue les malheurs endurés par ces enfants pendant cette période de dix-huit mois, accusés de participation aux bandes armées pour les uns ou participation au mouvement insurrectionnel pour les autres.
Cette catégorie de personnes est l’une de celles qui ont été le plus touchées de la population burundaise. « Trente-deux enfants, dont cinq filles, ont été par l’explosion tués par balle ou de grenade depuis avril 2015 et plus de 600 ont été arrêtés et détenus arbitrairement… Le nombre d’enfants de la rue et les abandons scolaires ont augmentés, d’autant plus que les enfants constituent la majorité des plus de 420 000 déplacés internes et vivants en exil », selon le rapport de l’Unicef cité par RFI.
Deux centres, l’un à Rumonge et l’autre à Ruyigi ont été ouverts pour rééduquer les mineurs en conflit avec la loi qui sont restés en prison où Ils bénéficient d’un suivi spécifique et sont tenus loin des prisons.


Publié le 14 / 12 / 2016 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire