Burundi : Amepeci dénonce la politisation des démembrements de la CVR

Selon le président de l’association Amepeci-Gir’ubuntu Aloys Batungwanayo, le principe de mise en place des démembrements de la commission vérité réconciliation est une bonne chose.
Toutefois, le président de cette association met en doute le manque d’indépendance qui pourrait caractériser les commissions provinciales de la CVR. Aloys Batungwanayo indique que d’après leur composition, ces démembrements vont être pilotés par des conseillers socio-culturels des gouverneurs de province. Problème, la majorité si pas tous les conseillers socio-culturels des gouverneurs sont des membres du parti au pouvoir le CNDD-FDD.

Ils ont des mandats politiques et travaillent sous les ordres des gouverneurs et des autorités qui les a nommés. Selon lui, ils ont des mains liées et ne feront qu’entraver la recherche de la vérité.
Dans une interview accordée à la radio Bonesha ce lundi 3 avril 2017, le président de l’Association pour la Mémoire et la Protection de l’humanité contre les Crimes Internationaux Amepeci-Gir’ubuntu propose que ces démembrements provinciaux de la CVR soient dirigés par des personnalités apolitiques pour être libres à rechercher la vérité.
En plus des conseillers socio-culturels qui vont diriger les commissions provinciales de la CVR, celles des collines pourront être pilotées par des chefs de collines. L’Amepeci-Gir’ubuntu craint une politisation pure et simple des activités des démembrements de la commission vérité réconciliation.


Publié le 3 / 04 / 2017 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire