Burundi –Animaux : des hippopotames, une menace pour les habitants de Kinindo et Kabondo

Dans le quartier Kibenga, à partir de 2 heures du matin, ces hippopotames sortent de l’eau pour y retourner à 5 heures du matin. Ils se promènent dans des rues par groupe de deux ou de trois des fois ils détruisent des clôtures pour entrer dans des parcelles « ils ont brisé la clôture de ma maison, souvent ils laissent des déchets chez moi et mangent toutes les herbes se trouvant aux alentours» nous a confirmé une femme habitant au quartier Kibenga Lac.

Ces habitants disent qu’ils craignent d’être dévorés par cet animal « j’ai croisé un hippopotame aux environs de 5 heures du matin quand je me rendais à la mosquée, j’ai été terrifié et je me suis caché derrière un mur »

Ces hippopotames sont visibles à partir de 16 heures à Kinindo Ouest.Ce nouveau quartier qui se trouve non loin du lac Tanganyika est devenu un endroit où s’approvisionnent en herbes ces animaux à la fois aquatique et terrestre. Des maçons qui étaient entrain de construire des maisons disent qu’ils sont devenus familiers avec ces hippopotames « nous sommes habitués à les voir même quand nous dormons la nuit ils passent devant nous et cela ne nous inquiètent pas car ils ne sont pas agressif » nous a déclaré gardien d’un chantier.

Au terrain appelé tempête ces animaux s’y rendent à partir de 22 heures, quand les musiques karaoké se jouent. Cette situation rend inconfortable des clients nous a affirmé un travailleur d’un bistrot se trouvant sur place.

Le jour de la fête, eid-fitri des musulmans dimanche 25 juin 2017, un hippopotame a fait irruption dans la foule au bord du lac Tanganyika tout prêt de l’hôtel Tanganyika. Les gens pris de panique ont fui.

Des sources en provenance d’environnementalistes indiquent que ces hippopotames sont devenus très nombreux et les herbes aquatiques ne sont plus suffisants .Raison pour laquelle, ils cherchent des herbes en dehors du lac Tanganyika.


Publié le 29 / 06 / 2017 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire