Burundi : Contrôle rigoureux dans les camps des réfugiés burundais en Tanzanie

Selon des réfugiés burundais qui ont pu s’évader des différents camps des réfugiés en Tanzanie, la garde et la rigueur ont été renforcées pour éviter que des réfugiés burundais qui désirent retourner au pays ne puissent pas sortir. D’après leurs témoignages le nombre des gardiens a été augmenté, des sanctions pour ceux qui tentent de s’évader ont été pus dures « allant jusqu’à la torture.

Les témoins affirment que ceux qui veulent rentrer sont nombreux mais que les autorités des camps s’y opposent pour, disent-ils, protéger les emplois générer par la présence des réfugiés et d’autres avantages pour les voisins des camps et le pays. Par ailleurs nos interlocuteurs racontent que les réfugiés souffrent de la faim avec une ration jugée « trop insuffisante et pauvre» distribuée chaque toutes les deux semaines.
Madame Niyonkuru Laetitia , administratrice de la commune Mabanda frontalière avec la Tanzanie au sud du Burundi confirme les faits.
Elle reconnait un ralentissement du mouvement retour ces deux derniers mois. En collaboration avec le HCR, elle prépare l’endroit pour accueillir beaucoup de rapatriés dans un retour officiel au centre de transit de Musenyi. Un retour facilité pourrait commencer, selon le HCR et l’administration, au cours de cette année 2017 dans le cadre de la recherche des solutions durables (rapatriement et réintégration), un des axes des interventions du HCR.


Publié le 12 / 05 / 2017 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire