Burundi- Coopération : Le PAM et le gouvernement japonais dans la lutte contre la malnutrition au Burundi

Le Programme Alimentaire Mondial ( PAM) des Nations Unie vient de recevoir du gouvernement japonais près d’un million et demie de dollars américains pour venir en aide à 29.000 enfants malnutris et 4000 femmes enceintes allaitantes dans la province de Cankuzo (Nord- Est du Burundi).Lire le communiqué conjoint

LE GOUVERNEMENT DU JAPON ET LE PROGRAMME ALIMENTAIRE MONDIAL CONJUGUENT LEURS EFFORTS POUR COMBATTRE LA MALNUTRITION AU BURUNDI

BUJUMBURA - Le Programme Alimentaire Mondial (PAM) des Nations Unies a reçu une contribution de 1,46 million de dollars américains du gouvernement japonais pour venir en aide à 29.000 enfants malnutris et 4.000 femmes enceintes et allaitantes dans la province du nord-est de Cankuzo au Burundi.
« Le PAM constate que les habitants de la province de Cankuzoconnaissent de multiples difficultés pour fournir à leurs familles suffisamment de nourriture", a déclaré M. Charles Vincent, Directeur de pays ad intérim du PAM au Burundi.«De l’aide alimentaire et des interventions nutritionnelles d’urgence sont nécessaires en raison de la mauvaise campagne agricole de janvier et février. Nous sommes profondément reconnaissants envers le gouvernement japonais de son intervention en faveur des familles dans le besoin. »
Les fonds japonais seront utilisés non seulement pour soigner les enfants et les femmes malnutris mais aussi pour aider les centres de santé à établir des réseaux communautaires permettant de promouvoir de bonnes pratiques nutritionnelles et ainsi prévenir la malnutrition aiguë. Ce don s’ajoute à celui de 2,65 millions de dollars versés par le Japon au PAM Burundi en 2016.
Le Plan d’Action Humanitaire de 2017 pour le Burundi classifieCankuzocomme une des provinces du pays à plus forte insécurité alimentaire. Les évaluations d’urgence indiquent également que la province de Cankuzo a connu une aggravation de l’insécurité alimentaire (24%) depuis décembre 2015 et que plus de 54% de la population n’a pas accès à une alimentationsuffisante. Le prix des haricots, principale source de protéines pour la majorité des ménages, a augmenté de 65% depuis janvier 2016 .
« Compte tenu de la grave insécurité alimentaire que connait le Burundi cette année, le Gouvernement du Japon a décidé de répondre au besoin urgent d’assistance alimentaire du peuple burundais. Nous espérons que ce soutien financier pour la deuxième année consécutive améliorera l’état nutritionnel des habitants de la province et contribuera à assurer la sécurité humaine au Burundi », a déclaré Son Excellence M. Takayuki Miyashita, Ambassadeur du Japon au Burundi.


Publié le 23 / 03 / 2017 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire