Burundi-Culture : l’attitude du chanteur Koffi Olomide condamnée par quelques officiels

Au cours du concert qui a eu lieu ce samedi 01 juillet 2017, ce chanteur congolais s’en est pris à l’une de ses danseuses en tirant ses cheveux devant son public au lycée Scheeppers de Nyakabiga. Koffi Olomide est à Bujumbura depuis le 29 juin 2017. Il est venu pour faire des concerts dans le cadre de la célébration de 10 ans d’adhésion du Burundi à l’EAC.

Sur son compte tweeter, le conseil principal à la présidence de la République, ambassadeur Willy Nyamitwe condamne cet acte de Koffi Olomide. « La violence contre les femmes ne peut être tolérée. Le geste de Koffi Olomide contre une danseuse est d’une violence extrême », lit-on dans son tweet. « Pas convaincu des explications données par Koffi Olomide qui affirme qu’il voulait sauver la danseuse du danger d’être extraite du podium par la foule », renchérit le conseil principal du Président burundais.

La sénatrice et député au parlement panafricain, Evelyne Butoyi, a aussi réagi contre le comportement du chanteur Koffi via son compte tweeter, elle indique que « c’est inacceptable qu’une femme soit sauvagement traitée, que ce soit en public ou à huis clos ».

Ce n’est pas la première fois que ce chanteur soit accusé de violer les droits de la femme. Le 23 juillet 2016, il a été expulsé du Kenya suite aux coups de pieds infligés à sa danseuse. Il a été poursuivi par la justice française au mois d’août 2016, accusé de malmener ses danseuses.

La Star de la musique congolaise aurait reçu une enveloppe de 100 millions de francs burundais donnée par les autorités du pays pour qu’il accepte de venir animer des concerts, selon certains chanteurs burundais. Son premier concert qui a eu lieu le 30juin 2017 a été honoré par la présence du 1er vice président de la République Gaston Sindimwo avec un ticket sponsor de 5 millions.


Publié le 4 / 07 / 2017 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire