Burundi : des cas de corruption sur la route nationale n°7

Les positions de police se trouvant sur la route nationale n°7 « RN7 » demandent des pots-de-vin aux chauffeurs de camions transportant du charbon, des planches et du bois de chauffage. Pour avoir des pots-de-vin, les policiers exigent à ces chauffeurs d’exhiber les papiers les autorisant à franchir une commune à une autre avec ces marchandises ou ceux délivrés par le ministère de l’environnement, un document purement fictif.
Trois positions policières qui contrôlent les camions sont érigées sur RN7. La première est à Nyakararo sur la jonction de la RN7 et la route en terre menant vers le chef-lieu de la province Mwaro, la deuxième est située tout prés du bar Nonoka et la dernière est installée dans le quartier Kamesa de la zone Musaga . Il y a aussi des civils qui se disent être les employés du ministère de l’environnement qui font le check in de ces marchandises.
Selon un chauffeur contacté, un montant de 10.000 francs burundais ou plus doit être donné sur chacune de ces positions. « D’autres positions sont momentanément montées et nous devons y verser aussi pas moins 10.000 francs. Si tu essaies de résister, on t’accuse de mauvais chargement sur ton camion», déplore un autre conducteur. « Au cours du trajet, les propriétaires de ces marchandises peuvent dépenser plus de 50 000 francs. Tout ça se répercute sur le coût et ce sont des acheteurs qui sont victimes. Tous ces cas de corruption se font alors que chaque check point de la police a une pancarte sur laquelle est écrit la police non corruptible », a joute-t-il.
Cependant, le commandant de la police de roulage Museremu Alfred a organisé une réunion avec les conducteurs de camions au début du mois de janvier, l’objectif était de voir comment éradiquer ce genre de corruption. Les chauffeurs des camions regrettent que les conclusions de cette réunion n’aient rien changé jusqu’à présent.


Publié le 3 / 02 / 2017 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire