Burundi :Des soins simples et proches des familles

Le Burundi lance le premier passage 2016 de la Semaine Santé Mère Enfant
Musigati, BUBANZA, le 20juin 2016 - Le Burundi lance aujourd’hui officiellement le premier passage en 2016 de la Semaine Santé Mère Enfant au centre de santé Musigati, dans la province de Bubanza. L’évènement s’étalera sur quatre jours allant du 20 au 23 juin 2016.

Organisée deux fois par an au Burundi depuis 2002, la Semaine Santé Mère Enfant (SSME) fournit un paquet complet d’interventions destiné à améliorer la santé des mères et des enfants, en particulier ceux issus de groupes vulnérables ou vivant dans des zones éloignées des centres de santé.

Cette éditionde la SSME fournira la supplémentation en Vitamine A chez les enfants de 6 à 59 mois ; le déparasitage à l’Albendazole chez les enfants de 1 à 14 ans et chez les femmes enceintes au 2ème et 3ème trimestre de la grossesse ; le déparasitage au Praziquantelchez les enfants de 5 à 14 ans ;et la vaccination de rattrapage pour la 2ème dose du vaccin anti-rougeoleux et la 4ème dose du vaccin combinécontre la Diphtérie, le Tétanos et la Coqueluche (DTC) chez les enfants âgés de 18 à 23 mois.

La 4ème dose du DTC a été introduite récemment dans la vaccination de routine au Burundi, lors de la Semaine Mondiale de la Vaccination en avril 2016, dans le but de maintenir le statut d’élimination du tétanos maternel et néonatal au Burundi, statut que le pays a atteint en 2009.

Au-delà de la supplémentation, du déparasitage et de la vaccination, un accent important sera aussi mis sur les gestes de prévention, notamment le lavage des mains à l’eau propre et au savon. Cette sensibilisation sera combinée à la distribution de savon aux femmes enceintes.

« L’objectif de cette semaine est de rendre d’importants soins préventifs encore plus accessibles aux enfants et aux mères du Burundi, en particulier ceux vivant dans les zones reculées, » noteBo Viktor Nylund, Représentant de l’UNICEF au Burundi.

«Denombreux décès peuvent être évités et des milliers de vies sauvées au Burundi, grâceau simple fait d’avoir ces interventions de prévention, de prise en charge et de promotion de la santé le plus près possible des communautés» souligne le Dr Walter KazadiMulombo, Représentant de l’OMS au Burundi.

De plus, des innovations telles quele rapportage des données en temps réel à l’aide des téléphones mobiles (RapidSMS), qui ont premièrement été utilisées en 2014, seront étendues lors de cette édition à huit provinces, afin d’en assurer un bon suivi et faciliter la prise de décision. Cette technologie permet de réduire les ruptures de stock par un suivi en temps réel des stocks. Elle permet en outre de collecter et de compiler les résultats de la campagne de façon plus rapide.

###


Publié le 20 / 06 / 2016 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire