Burundi-Diplomatie : l’UE rejette en bloc les accusations de Bujumbura

Dans une déclaration sortie ce mardi 7 juin 2017, la Délégation de l’UE au Burundi réfute les accusations du régime de Bujumbura selon lesquelles l’UE s’implique dans la déstabilisation du Burundi. Selon cette Délégation, en accord avec les chefs de Missions européens au Burundi, la mauvaise interprétation du programme de soutien des défenseurs des droits de l’homme par le gouvernement burundais est volontaire.
« La politique extérieure de l’UE est fondée sur la promotion des droits de l’homme à travers le monde, et la protection de ses défenseurs », souligne la délégation.

La Délégation estime que le Burundi devrait mettre fin aux violations des droits de l’homme et punir sévèrement les auteurs pour trouver une solution durable à la crise.
Cette Délégation de l’UE rappelle que l’UE a toujours été un partenaire incontournable du Burundi et de la population burundaise depuis longtemps et s’engage à soutenir directement la population via des projets de développement.

Le gouvernement du Burundi via son porte parole avait accusé l’UE d’avoir financé les »insurrections » de 2015 et d’avoir accordé des fonds aux personnes impliquées dans la déstabilisation du Burundi. Dans un communiqué du 5 juin 2017, Philippe Nzobonariba affirme que l’UE ne vise que le changement des institutions burundaises démocratiquement élues.


Publié le 8 / 06 / 2017 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire