Burundi-Droit de l‘homme : SOS-Torture alerte

La campagne SOS-torture du 01 au 08 octobre 2016 fait état de 29 personnes arrêtées par la police et le service national de renseignement, des enlèvements et des disparitions. Parmi les personnes arrêtées figure le journaliste de la radio Maria Nahimana Salvator.
Dans son rapport, SOS-Torture décrit des actes de torture et affirme que toutes les arrestations sont « arbitraires ». Le rapport se réjouit de la libération de deux personnes libérées qui avaient été détenues dans les cachots du SNR.
Selon le rapport, ces arrestations « arbitraires » sont justifiées par la police et le SNR par des accusations de perturbation de la sécurité, d’attente à la sécurité intérieure de l’Etat ou de participation aux bandes armées. Pour SOS-Torture, ces accusations sont très vagues et ne sont jamais accompagnée de preuves tangibles.


Publié le 10 / 10 / 2016 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire