Burundi-Droits de l’homme: des organisations de la société civile appellent à l’intervention rapide de la CPI

A l’occasion du 19ème anniversaire de la création de la Cour Pénale Internationale (CPI) ce lundi 17 juillet 2017, des organisations de défense des droits humains tirent la sonnette d’alarme sur les crimes commis au Burundi. Dans un communiqué sorti à cette occasion, ces organisations dénoncent les crimes « graves » perpétrés au Burundi. Leur communiqué laisse entendre que la justice burundaise est « incompétente » pour mener des enquêtes sur les crimes sous la compétence de la CPI.

Le communiqué regrette que les crimes soient commis « par des membres de défense et de sécurité » et « la milice Imbonerakure » Elles évoquent les différents rapports des organisations nationales et internationales dont celui de la Ligue Iteka du 9 juin 2017. Dans ce rapport, Ligue Iteka dit avoir enregistré 1296 personnes tuées, 246 cadavres découverts et 237 portés disparus. Il note les « souffrances vécues par les victimes et condamnent la cruauté des méthodes utilisées pour torturer ».

Ces organisations ont lancé ce lundi 17 juillet 2017 une campagne appelée “Campagne de 100 jours dédiée à la Justice Internationale au Burundi” qui prendra fin le 27 octobre 2017. Différentes activités sont prévues.

Les organisations signataires de cet appel sont ACAT-Burundi, APRODH, Coalition Burundaise pour la Cour Pénale Internationale (CB-CP), COSOME, FOCODE, Réseau des Citoyens Probes(RCP), FORSC, Ligue Iteka et SOS-Torture Burundi.

Le 19ème anniversaire de la Cour Pénale Internationale arrive au moment où 800 plaintes sur le Burundi ont été déjà déposées devant cette cour. Le Burundi s’est déjà prononcé sur son intention de se retirer de la CPI. L’Afrique du Sud avait aussi entamé le processus de retrait de la CPI mais qui n’a pas continué. Quant à la Gambie qui avait également décidé de quitter cette cour, la décision a été suspendue par le nouveau président Adama Barrow.


Publié le 18 / 07 / 2017 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire