Burundi-Droits de l’homme : la commission indépendante d’enquête présente son rapport à Genève

Ce 15 juin 2017, devant le conseil des Nations unies pour les droits de l’homme, Fatsah Ouguergouz le président de cette commission, présente un rapport sur les violations des droits de l’homme au Burundi. Cette commission a enquêté sur les assassinats ciblés, les disparitions forcées, les viols et les tortures qui se poursuivent au Burundi.

Des activistes des droits de l’homme au Burundi espèrent que cette commission dont le travail est à mi-parcours va bientôt produire son rapport final. Le rapport qui va ou non établir les allégations de violations des droits de l’homme commises au Burundi constituent des crimes qui nécessitent la justice internationale pour enfin traduire les responsables devant la Cour pénale internationale.

Le gouvernement du Burundi a rejeté ce rapport avant sa sortie. Martin Nivyabandi ministre ayant les droits de l’homme dans ces attributions, dans une interview accordée à la RFI, dit que ce rapport a pour objectifs de traduire devant la Cour pénale internationale certaines hautes autorités en se basant sur les fausses accusations. Selon le ministre Nivyabandi, le Burundi participe à la 35ème session du conseil de droit de l’homme en tant que membres de ce conseil mais pas pour écouter ce rapport.

Selon les rapports des Nations unies et des ONG de défense des droits de l’homme, depuis le début de la crise qui vient de durer plus de deux ans, plus de mille personnes ont été tuées, plus d’une centaine portées disparues et d’autres soumises à des tortures dans des maisons de détention et plus de 400 mille contraintes l’exil.


Publié le 15 / 06 / 2017 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire