Burundi-Droits de l’homme : le parti FNL se confie au collectif des Avocats des Parties civiles

Le collectif des Avocats des Parties civiles et des familles des victimes a remis, ce lundi 27 mars 2017, au Bureau du Procureur à la Cour pénale internationale (CPI), le mandat collectif de défense qui lui a été délivré par la direction du Parti FNL concernant 431 familles des victimes des crimes commis par le Pouvoir.

Dans un communiqué rendu public par ce collectif, il indique avoir transmis à la Cour pénale internationale 124 nouveaux mandats reçus de victimes et de familles de victimes. Ce collectif se réjouit du pas franchi dans la recherche de la vérité sur les violations des droits de l’homme au Burundi.

« Les crimes commis sont imprescriptibles et les personnes qui ont été les commanditaires, auteurs, co-auteurs et complices de ces crimes devront rendre compte devant la justice » martèle le collectif composé d’Avocats appartenant au Barreau de Bujumbura, de Bruxelles et de Paris.

A travers ce communiqué, le collectif des Avocats confirme sa volonté de poursuivre la procédure judiciaire concernant les crimes imprescriptibles qui sont commis au Burundi. Il signale qu’aucune autorité ne peut faire abstraction de cette réalité incontournable de l’histoire judiciaire burundaise.


Publié le 28 / 03 / 2017 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire