Burundi-Droits de l’homme : quatre cas d’assassinat, sept arrestations selon SOS-Torture

Dans un rapport hebdomadaire du 10 au 17 juin 2017, SOS-Torture Burundi dit avoir enregistré quatre cas d’assassinat. Parmi les victimes se trouve Mr. Aimable Hakizimana abattu sur l’avenue Mutsinda, zone Kinindo (sud de Bujumbura) dans la journée du 15 juin 2017 par un groupe armé. La victime est un retraité de la Banque de la République du Burundi (BRB) qui a été dérobé d’une somme d’argent avant d’être exécuté. Le rapport déplore que la police n’ait arrêté aucun suspect.

Cette organisation de défense des droits de l’homme a répertorié sept cas d’arrestations dont un certain Mateso arrêté par des jeunes affiliés au parti CNDD FDD de la colline Muriza en commune Nyabitsinda de la province Ruyigi. Elle regrette que ces jeunes procèdent à l’arrestation en complicité avec la police.

SOS torture se dit inquiet de la surpopulation carcérale .Elle indique que le nombre de prisonniers est passé de 8.611 à 9.195 en un seul moi, une augmentation de 584 détenus. « C’est étonnant de constater cette hausse alors que le ministère de la justice avait procédé à la mise en libération de 2000 détenus qui ont bénéficié de grâce présidentielle. Cette hausse démontre des arrestations souvent arbitraires et irrégulières », estime -t- elle.

L’organisation dénonce aussi la disparition forcée d’une personne du nom de Léonce surnommée Kinyenyeri. Il a été porté disparu le 8juin 2017.SOS Torture Burundi attribue cet enlèvement aux jeunes Imbonerakure du parti au pouvoir de Kirindozi en commune et province Ruyigi.


Publié le 19 / 06 / 2017 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire