Burundi-Droits de l’homme : trois cas d’assassinats, huit blessés et 12 arrestations ; selon SOS-Torture

Dans le rapport hebdomadaire du 20 au 27 mai 2017 sur la situation des droits de l’homme au Burundi, SOS-Torture Burundi dit avoir rassemblé trois cas d’assassinats. Parmi les victimes figure Hilali Muhamed tué dans une attaque menée par un groupe non identifié à Kigaramango zone Gatumba,en commune Mutimbuzi de la province Bujumbura. SOS-Torture regrette que les auteurs de ce meurtre n’aient pas été identifiés avant de prendre le large mais note que la police a arrêté deux personnes suspectées.

SOS-Torture Burundi fait état de huit personnes blessées dans une attaque à la grenade contre le domicile du chef de zone Kamenge au quartier Gikizi de la zone Kamenge en commune Ntahangwa dans la Mairie de Bujumbura. Le rapport déplore également que les auteurs de l’attaque dans la soirée du 20 mai 2017 n’aient pas été identifiés.

Cette organisation dénonce également 12 cas d’arrestations répertoriées la semaine dernière « dont cinq ont été effectuées par les jeunes Imbonerakure du parti de l’aigle qualifiés de milices par l’ONU et des organisations de la société civile ».
L’organisation donne l’exemple de quatre personnes arrêtées par des Imbonerakure à Cibitoke. Elles étaient accusées d’avoir tenté de mener une attaque contre des manifestants pro-gouvernementaux.
Le rapport hebdomadaire qualifie ces arrestations d’illégales et d’arbitraires parce que, effectuées par des personnes non habilitées. Les personnes arrêtées ont été conduites dans les cachots du Service National de renseignement qui ne s’est pas encore exprimé sur le dossier.


Publié le 29 / 05 / 2017 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire