2017, une année chère …

Dès le 1er jour de cette nouvel an, les communiques faisant état de hausse des prix tombent en cascades. La brasserie a été la première a publié les nouveaux prix de ses produits.

Dans ce communiqué, le prix consommateur recommandé de la bouteille de Primus de 72cl est passé de 1300 francs burundais à 1400 franc, le prix de la Primus 50cl reste inchangé soit 1000fbu, le prix de l’Amstel Bock de 1100à 1200Fbu, le prix de l’Amstel Royal de 1800 à 2000Fbu. Le Prix de la bière Nyongera qui était à 900, va s’acheter désormais à 1200fbu.

Ce lundi 02 janvier 2016, le ministère ayant le commerce dans ses attributions a sorti un communiqué, indiquant que le prix du sucre passe de 1900fbu à 2200fbu le kilo. Ces mesures ont été prises après avoir le revu à la hausse les tarifs de communications téléphoniques.

La loi des finances 2017, prévoit des nouvelles taxes sur d’autres produits tels que les vins et les spiritueux sont taxés à 80 pourcent, les cartes de recharges audiovisuelle, les autres véhicules à moteur à piston à allumage par compression(diesel ou semi-diesel) , les eaux minérales et gazeuses, etc.

Cette montée des prix des différents produits intervient au moment où la majorité de la population croupis dans la misère sans nom. Les champs des maïs et des haricots sont attaqués par les parasites. Les fonctionnaires grognent, les salaires restent minimes.


Publié le 3 / 01 / 2017 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire