Burundi-Economie : Manque du courant électrique, des propriétaires des moulins et commerçants de la commune Ntahangwa grognent.

Il ya presque 4 mois, la REGIDESO (seule entreprise publique chargée de produire et de distribuer l’eau et l’électricité au Burundi) a instauré le délestage dans la ville de Bujumbura. Les petits commerçants ne cessent de décrier cette mesure.

Les zones de Kinama, Kamenge, Cibitoke de la commune urbaine de Ntahangwa sont parmi les zones visées par cette mesure. Ceux qui font de petites activités nécessitant l’électricité grincent les dents. Ils ne sont servis du courant électrique que 2 ou 4 heures par jour. Les propriétaires des moulins contactés par les journalistes de Bonesha FM affirment qu’ils ne respectent plus les rendez-vous des clients ce qui cause souvent des frustrations.
« Nous décortiquons peu de kilos des riz par jour ; le travail que nous devrions faire en une journée, nous le faisons deux ou trois jours », déplore un propriétaire de moulin.

Les commerçants du riz ne savent plus à quel saint se vouer, ils témoignent qu’ils travaillent grâce à des emprunts contractés auprès des banques et des micros finances. « Ces institutions financières continuent à compter des intérêts alors que nous travaillons difficilement », se lamente un des commerçants contactés.

Ces vendeurs de riz invitent ces banques et micros finances d’arrêter le comptage des intérêts tout en évoquant le manque de l’électricité comme motif de leur demande.


Publié le 27 / 03 / 2017 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire