Burundi-Economie : début timide de l’exploitation des terres rares de Gakara et de Gasagwe

Une équipe de journalistes de différents médias dont un reporter de Bonesha s’est rendue vendredi 14 avril 2017 en commune Mutambu dans la province de Bujumbura à plus de 25 kilometres de la Capitale Bujumbura pour des reportages sur les terres rares de Gakara. Arrivé sur la colline Gasagwe, une cinquantaine d’hommes habillés de salopettes bleus,casques jaunes,des bottes et les yeux cachés derrière de grosses lunettes vous accueillent. Ils s’attellent à collecter la terre entassée devant la montagne creusée sous forme d’escaliers.

Sans beaucoup de détails, avec un ordre de ne pas enregistrer ses propos, le superviseur principal des activités au nom de l’ONG Rainbow, nous explique que les terres rares se présentent sous forme de roches immenses. Ces dernières renferment des minerais qui ne coûtent pas « chers » sur le marché.

Selon ce superviseur, on doit d’abord les broyer à l’aide des machines expérimentées pour avoir ces lanthanides (les minerais dont les propriétés chimiques et physiques sont très proches). Cependant, il ajoute que ces minerais de Gasagwe et Gakara ont une grande teneur par rapport aux autres terres rares dans le monde.

Actuellement les activités se font dans un espace inexploité. Pour d’autres détails concernant notamment l’indemnisation des propriétaires des ces parcelles, le superviseur nous a renvoyé au représentant de l’ONG Rainbow.

Sur la colline Gakara, les activités d’exploitation n’ont pas encore commencent. Selon les informations concordantes, l’exploitation s’attendra sur une superficie de 30 hectares et la production prévue est de 250 000 tonnes, la commercialisation du premier lot est prévue le 01 septembre 2017.


Publié le 17 / 04 / 2017 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire