Burundi- Economie : le carburant devient de plus en plus un casse tête

Après plus de deux mois de pénurie des produits pétroliers sur toute l’étendue du territoire du pays, elle fait toujours parler d’elle. On observe souvent des véhicules qui font des queues devant les stations services sans qu’aucun propriétaire n’ait l’espoir d’être servi.

La plupart des fonctionnaires et des hommes d’affaires ne vaquent plus normalement à leurs travaux quotidiens suite à ce manque de carburant.

Cette pénurie a causé aussi la hausse du ticket de transport, il s’est multiplié par deux, voire même trois fois. De Kanyosha en mairie de Bujumbura vers Kabezi (17km de la capitale), le ticket est de 2000 francs burundais lors qu’il était à 1000 francs.

Pour diminuer le stress des utilisateurs des produits pétroliers, le ministère de l’énergie et des mines communique les stations-services qui ont ces produits même si les quantités à distribuer restent minimes. Dans l’après de ce vendredi 15 mai 2017, 81.000 litres d’essence seront distribués à travers tout le pays selon l’affiche de la direction chargée de la gestion du carburant.

La population burundaise demande avec insistance que cette question de carburant soit résolue dans l’immédiat pour que les prix cessent de monter et qu’elle vaque normalement à ses activités.


Publié le 15 / 05 / 2017 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire