Burundi-Education : désormais tous les élèves et écoliers auront la même coiffure !

La ministre de l’Education, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Janvière Ndirahisha, a indiqué que désormais tous les élèves du primaire et du secondaire tant du public que du privé devront se présenter à l’école avec des cheveux naturels. En outre, ils ne sont plus autorisés à porter des boucles d’oreilles ou à se maquiller étant à l’établissement scolaire.

« Tous les élèves et écoliers du pays doivent respecter cette décision. L’élève qui la trouvera injuste, devra rester à la maison, d’ailleurs, nous disons que les élèves et écoliers portent des uniformes. Ils doivent être soumis à des même conditions », souligne la ministre Ndirahisha.

Depuis la création des écoles privées au Burundi, les élèves et les écoliers de ces écoles pourraient se présenter en classe avec des cheveux défrisés, des tresses et des boucles d’oreilles.

La ministre Janvière Ndirahisha tente de réformer le système éducatif burundais en prenant des mesures que certains même jugent contraignantes. La dernière qui a fait couler beaucoup d’encre et de salive est celle qui indique qu’une école privée qui n’aura pas des lauréats qui obtiendront au moins 30 pour cent (30%) au concours national ou à l’examen d’Etat , sera fermée définitivement .
Un remplacement est prévu pour les directeurs d’écoles publiques dont la moyenne des notes reçues par ses élèves au concours national ou à l’examen d’Etat sera en dessous de 30%.


Publié le 2 / 08 / 2017 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire