Burundi-Education : huit délégués des étudiants de l’Université du Burundi renvoyés pour une année

Après plus d’une semaine de grève à l’Université du Burundi et à l’Ecole Normale Supérieur, huit délégués des étudiants de l’Université du Burundi ont été renvoyés pour l’année académique 2016-2017.

Dans un communiqué sorti par le Recteur de l’Université du Burundi, il annule l’année académique pour huit délégués signataires d’une correspondance adressée au président de la République avec comme objet « préavis de grève » pour contester contre le nouveau système de prêt-bourse.
Les huit délégués renvoyés sont :

Patience Mbonabuca (délégué général à l’IPA),
Aloys Bikorimana(délégué général à l’IEPS),
Emery Ncutinamagara(délégué général à la faculté des sciences),
Jean Bosco Bakanibona(délégué général à la faculté de droit),
Désiré Havyarimana(vice-délégué général à la FPSE),
Evrard Gashirahamwe(délégué général à la FSEG),
Epimède Kwizera(délégué général à l’ISCO) et
Pacifique Ndayishimiye(délégué général à la FSI) qui est exclu de l’Université du Burundi pour l’année académique 2015-2016.

Le Recteur de l’Université Gaspard Banyankimbona explique que ces délégués ont adressé une correspondance au Chef de l’Etat à l’insu de leurs collègues. Il ajoute que ces derniers se sont adressés au responsable de la sécurité à l’Université du Burundi pour retirer leurs signatures. Selon le Recteur de l’université du Burundi, d’autres délégués « dénoncent des manœuvres frauduleuses faites par les huit délégués suspendus pour extorquer leurs signatures ».

Cependant, les étudiants de l’Université du Burundi contactés par la rédaction Bonesha, déplorent que le rectorat ait fait recours au renvoi au lieu de prendre leur question au sérieux. Ils disent que la suspension de leurs camarades n’est pas une solution aux problèmes liés à la nouvelle réglementation de la bourse.

Les étudiants demandent aux autorités de l’Université du Burundi de lever cette sanction pour plutôt privilégier le dialogue. Ils demandent également que leurs camarades emprisonnés soient relâchés dans les meilleurs délais.


Publié le 13 / 04 / 2017 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire