Burundi-Education : le parti CNDD exige la suspension du prêt-bourse et la libération des étudiants arrêtés

Dans une déclaration sortie ce lundi 3 avril 2017 et signée par Léonard Nyangoma, le parti CNDD dénonce l’instauration du système de prêt-bourse. Léonard Nyangoma qualifie le système d’inapproprié au moment où une grande partie de la population vit dans une misère sans nom, les maladies et le chômage pour les jeunes diplômés.

Le parti CNDD rappelle que le gouvernement du Burundi a toujours été caractérisé par la division des étudiants et la violence dans la gestion des crises à l’Université du Burundi. Il évoque également que l’Université du Burundi dont les effectifs, jadis, étaient supérieurs à ceux des universités privées, a vu le nombre d’étudiants surpassé par celui des privés depuis 2009.

Cette formation politique demande la libération immédiate des étudiants « arbitrairement » arrêtés par la police pour une seule et unique raison qu’ils se sont opposés au système de prêt-bourse.Elle interpelle les étudiants à rester unis et sereins dans la défense de leurs intérêts.

Léonard Nyangoma demande enfin à toutes les forces vives de la nation de soutenir la position et les revendications des étudiants des universités publiques.
Le parti CNDD termine sa déclaration en manifestant son inquiétude face au risque que le système puisse pousser les jeunes au désespoir. Il rappelle que le Président Nkurunziza et son gouvernement sont les seuls garants des conséquences que le prêt-bourse peut causer.


Publié le 4 / 04 / 2017 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire