Burundi-Education : les Etudiants dénoncent l’octroi d’un prêt-bourse, la présidence crie à la manipulation politicienne

Dans une interview accordée à nos collègues de la Radio France Internationale, le porte parole du président burundais Jean claude Karerwa indique que le président Pierre Nkurunziza n’est pas prêt à abroger le décret instituant le prêt- bourse. Il conseille plutôt aux étudiants bénéficiaires de la bourse de faire la sourde oreille aux manipulations « politiciennes pour intérêts égoïstes».

Selon Karerwa, ce décret qui crée des polémiques est le résultat des Etats généraux de l’éducation qui ont eu lieu en décembre 2014, regroupant les représentants des étudiants, des parents et des éducateurs. Le porte parole du président Nkurunziza promet que des campagnes de sensibilisations seront organisées pour expliquer à ces universitaires le bien fondé de ce décret.

Même son de cloche au rectorat de l’Université du Burundi. Gaspard Banyankimbona, recteur de cette université publique met en garde plus de quatre-vingt délégués signataires d’un ultimatum adressé au président de la République. « Les conséquences éventuelles n’engageront que les signataires de ce document envoyé au président et non à la communauté estudiantine ».

Dans cette correspondance adressée au président de la République le 24 mars 2017, les étudiants de l’Université du Burundi via ses représentants demandaient au numéro un d’abroger le décret portant l’octroi du prêt- bourse. Ils rappelaient au Président que les retombes négatives de ce décret seront sur la tête d’un enfant du pauvre. Ces délégués disaient qu’ils sont prêts à déclencher une grève le 05 avril 2017 en cas d’une réponse non favorable à leur requête.


Publié le 27 / 03 / 2017 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire