Burundi-Education : les universités publiques se coalisent pour réclamer l’annulation du décret instituant le système de prêt-bourse

Dans un communiqué du 10 avril 2017 signé conjointement par les trois représentants des universités publiques (Université du Burundi, Ecole Normale Supérieur et l’Institut National de la Santé Publique), Ces trois étudiants dénoncent « la politisation » de leur mouvement de revendication. Ils accusent les forces de sécurité de s’immiscer dans l’affaire « qui ne les concernent en rien, en arrêtant arbitrairement les étudiants ».
Le communiqué invite les étudiants à expliquer à leurs parents le bien fondé de leurs revendications et à ne pas écouter les rumeurs ». « Les autorités doivent libérer les étudiants déjà arrêtés, réintégrer les délégués récemment exclus à l’ENS et trouver une solution favorable à leurs doléances le plus rapidement possible », lit-on dans ce communiqué.
Le Directeur Général de l’ENS, Dr Ir Nusura Hassan, a octroyé 5 kilos de riz et une enveloppe de 10 000 fbu à une centaine d’étudiants qui n’ont pas observé le mouvement de grève sur plus de 11 milles que compte cette école Supérieure.
Les étudiants de l’Université du Burundi et ceux de l’ENS sont en grève depuis deux semaines et ceux de l’INSP ont lancé un préavis qui expire le 14 avril 2017 pour les mêmes revendications.


Publié le 11 / 04 / 2017 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire