Burundi- Education : manque de fonds et de planification ; PARCEM lance un cri d’alarme

Dans un point de presse animé ce mercredi 28/09/2016, le représentant légal de l’ONG Parole et Action pour le Réveil des Consciences et l’Evolution des Mentalités (PARCEM) a lancé un appel à la mobilisation pour, dit-il, sauver le système éducatif burundais.
Faustin Ndikumana relève un certains nombre de problèmes dont le manque d’infrastructure et équipement, les enseignants, la faible capacité budgétaire, la corruption, la pauvreté extrême et le chômage des jeunes lauréats.
Il recommande la sensibilisation sur les réformes, une bonne planification et la mobilisation des fonds pour répondre aux « nombreux « besoins.

Ecoutez

Clique pour écouter...

Publié le 28 / 09 / 2016 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire