Burundi-Energie : l’Olucome propose que les privilégiés du pouvoir payent aussi leurs factures

Dans sa lettre du 7 août 2017 adressée à l’Ombudsman, l’Observatoire de Lutte contre la Corruption et les Malversations Economiques (OLUCOME) lui fait remarquer que les hautes autorités du pays ainsi que les Officiers et les Sous-Officiers militaires et policiers jouissent du privilège de ne pas payer de l’eau et de l’électricité. Pourtant, parmi eux il y a ceux qui perçoivent des émoluments et d’autres avantages divers.

Cet Observatoire invite l’Ombudsman à concilier le gouvernement et les citoyens sur la question de la hausse du prix de l’électricité.

Selon, l’Olucome ce privilège de ne pas payer l’eau et l’électricité devrait cesser et que les privilégiés du pouvoir prennent en charge leurs factures de la Regideso. Elle demande également que les institutions étatiques et privées proches du pouvoir remboursent les arriérés qu’elles doivent à la Regideso. Ainsi, constate cette organisation, il y aura un léger mieux sur le fardeau financier de l’Etat qui pèse sur le petit peuple. « Certains portent sur leur tête le pays et les autres y marchent dessus sans aucune difficulté », s’indigne l’OLUCOME.

Lors de son intervention sur la radio Isanganiro, le ministre de l’énergie et des mines justifie que la mesure de hausse du prix de l’électricité a été prise pour attirer les investisseurs dans ce secteur. Il indique que personne ne viendra investir si le prix du Kwh reste bas. Il rejette également l’hypothèse selon laquelle le prix va augmenter de 4 fois à la suite de la hausse de 0.20 USD par Kwh.


Publié le 9 / 08 / 2017 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire